Quelle fiscalité ?

Bonne nouvelle, l’investissement immobilier locatif vous permet de générer des revenus. Mais attention, ces derniers sont imposés. Alors, quel régime fiscal choisir ? Certains régimes fiscaux sont plus avantageux selon votre projet d’investissement. Nous vous guidons sur les différentes possibilités.

 LMNP  (Loueur Meublé Non Professionnel)

Ce statut vous permettra de bénéficier d’un revenu locatif sans payer d’impôts sur ce dernier pendant un certain nombre d’années. Le principal avantage de ce statut est “l’amortissement”.

L’objectif ici est de conserver le bien acquis pour assurer dans la plupart des cas un revenu pour sa retraite. Il s’agit donc d’un investissement sur le long terme.

C’est un statut très souple. Vous pouvez à tout moment vendre ou reprendre votre bien pour votre usage personnel. Vous êtes libre de le louer pendant la durée que vous voulez et vous n’êtes soumis à aucun dispositif particulier (pas de plafonnement de loyer ou de ressource de vos locataires).

Les démarches sont très simples pour obtenir le statut de Loueur Meublé Non Professionnel. Concernant la déclaration des revenus, il est toutefois recommandé d’être accompagné par un expert-comtable car vous serez soumis au BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux).

Bon à savoir bon à savoir

bon à savoirIl faut obligatoirement que le logement soit loué meublé. La liste du mobilier et des équipements est définie par la loi.

bon à savoirAvec l’aide de votre comptable, remplissez le formulaire P0i fourni par l’administration fiscale pour obtenir le statut de Loueur Meublé Non Professionnel.

  Le Déficit Foncier 

Il s’agit d’un outil de défiscalisation, qui permet de réduire l’impôt directement lié aux revenus des locations nues (non meublées) appelés revenus fonciers. Le plus souvent les investisseurs intéressés par cette mécanique ont déjà des revenus fonciers et donc de l’immobilier.

Le principe est simple, il faut avoir plus de charges que de revenus locatifs. Vous créez des charges en faisant des travaux. Si les charges sont supérieures aux loyers encaissés vous êtes en situation de déficit (le bien vous coûte plus cher qu’il ne vous rapporte). Vos revenus locatifs sont ainsi défiscalisés car ils sont nuls.

Il s’agit d’un dispositif plus dynamique qui vous incite à investir régulièrement car l’effet “défiscalisation” est de plus courte durée que dans le meublé.

Bon à savoir bon à savoir

bon à savoirIl faut louer votre bien vide ( non meublé ) pendant une durée minimum de 3 ans.

bon à savoirIl est important d’avoir une certaine capacité d’endettement sur le long terme pour pouvoir s’engager dans ce dispositif.